Journée nationale de l’hypersensibilité

Bien-être et Créativité - Ateliers pour personnes hypersensibles

Le 13 janvier, c’était la journée nationale de l’hypersensibilité*, et j’ai raté le coche !😊

Mais en fait, ça ne m’étonne pas vraiment, j’ai toujours eu un certain décalage avec la vie, les gens, les événements, les moules 😉 Et en même temps ça ne me déplaît pas d’être en décalage, je n’ai jamais aimé les cases.

Le saviez-vous ?

Cette journée a été lancée en 2019 à la suite d’une pétition créée par Saverio Tomasella.
Ce psychanalyste et écrivain français a attiré l’attention de Brigitte Macron, en créant une plateforme dédiée sur le site change.org.

Fasciné par la question de l’hypersensibilité, il a écrit plusieurs livres de psychologie**.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

Il s’agit d’une sensibilité et de réponses émotionnelles plus élevées que la moyenne. Elle peut être provisoire ou inscrite dans la durée. On estime qu’entre 15 et 25 % de la population est concernée par cette particularité.

Ce que je lis sur le sujet de l’hypersensibilité, en dehors du fait que ça me concerne personnellement, me dérange un peu. On voudrait encore nous mettre dans des cases.

Certains auraient même tendance à nous ranger rapidement dans la case ‘’pathologie’’.

Pour Elaine Aaron, célèbre Docteur en psychologie aux Etats-Unis, qui a elle-même découvert sa propre hypersensibilité, l’hypersensibilité aurait deux causes possibles.

La première serait une caractéristique génétique conservée depuis l’évolution de l’espèce humaine. Mais elle explique aussi qu’il y a une interaction avec l’environnement durant l’enfance. Pour cette psychologue, une personne ayant eu une enfance difficile s’est construite des protections psychologiques. Elle se sentira rassurée et en sécurité grâce à cette “carapace”.

Pour ma part, et cela n’engage que moi, je préfère l’approche de Saverio Tomasella, fondateur de l’Observatoire de la Sensibilité, chercheur en psychologie et écrivain français, pour qui l’hypersensibilité n’est pas génétique, mais découle de l’histoire singulière de chaque personne, depuis sa vie intra-utérine, sans oublier les influences possibles du contexte familial, de la généalogie et de la société.

Certains psychologues pensent que l’hypersensibilité ne doit pas être soignée. Permettre à la personne hypersensible d’accepter, de vivre avec son excès de sensibilité et de l’assumer serait plus bénéfique.

Ma vision personnelle

C’est ma vision des choses. Oui, accepter son hypersensibilité c’est une source d’évolution et d’épanouissement personnel.

Pour l’accepter et vivre en bonne intelligence avec la mienne, je me sers de la créativité et d’exercices issus de la psychologie positive et de la communication non violente. Rien de plus efficace pour moi : je peux déverser le trop plein quand une journée a été particulièrement difficile, je peux exprimer tout ce qui me touche et me bouleverse. J’apprends à connaître plein de choses sur moi-même et j’apprivoise en douceur cette caractéristique de ma personnalité.

Et je revendique nos super pouvoirs :

  • une imagination très développée,
  • une grande intuition qui permet de comprendre les autres plus facilement, au point de pressentir leur personnalité, leurs attentes et leurs pensées,
  • une capacité à capter très facilement les émotions des autres,
  • une grande capacité d’écoute des autres qui permet de nouer des relations profondes et sincères,
  • une sensorialité plus développée,
  • un grand sens de l’humour,
  • une personnalité passionnée et passionnante,
  • la capacité de toujours rebondir malgré les difficultés avec une résilience très forte,
  • des partenaires de travail hors du commun – quand on veut bien nous comprendre. On est précieux au sein d’une entreprise.

Et nos besoins :

Nous avons besoin d’empathie et de considération, n’est-ce pas ce dont tout être humain, hypersensible ou pas, a besoin ?

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez vous rendre ici :

*Sur la journée nationale de l’hypersensibilité :

https://lesjourneesmondiales.fr/Agenda/journee-nationale-de-lhypersensibilite/

Sur cette association : https://www.association-hypersensibles.fr/

Si vous voulez vous aussi signer la pétition : https://www.change.org/p/madame-brigitte-macron-la-journ%C3%A9e-de-l-hypersensibilit%C3%A9?use_react=false

**Quelques ouvrages, parmi bien d’autres, de Saverio Tomasella :

  • Hypersensibles, janvier 2016
  • A fleur de peau, mai 2018

Et celui-ci d’Elaine Aaron, parmi tant d’autres également :

  • Hypersensibles, mieux se comprendre pour mieux s’accepter – Février 2019

Il y a de nombreux ouvrages d’autres auteurs sur ce sujet. A vous de les découvrir 😉

Pour finir, j’aimerais partager avec vous cette phrase de Lou, qui résume magnifiquement l’hypersensibilité :

« La vie m’éblouit, me brûle, m’enchante, me gifle, me transporte, me transcende… Ma boîte de vitesses n’a pas l’option ”point mort.
Lou, de Tiroir de Lou, créatrice de bijoux à Bruxelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping Cart